L’art du ballet est peut-être de toutes les danses celle qui fascine le plus, devant la grâce et la souplesse dont font preuve ceux qui le pratiquent. Longtemps réservée à une classe élitiste, cette danse a récemment fait parler d’elle au travers du film Black Swan qui a démontré qu’au-delà du tutu et des pointes, il s’agissait là d’une vraie pratique sportive.

Si la rigueur et la technique de la danse classique ne s’acquièrent pas en un jour, cette discipline vaut pourtant le coup qu’on s’y intéresse devant les nombreux bienfaits qu’elle a à apporter à ses pratiquants.

Pourquoi faire de la danse classique ?

La danse classique: une posture élégante


La danse classique: une musculature à toute épreuve
Le principal atout de la danse, en particulier classique, est d’apporter à ses adeptes une élégance naturelle, grâce à l’adoption d’une posture droite. Soyez légers sur vos pointes, telle une plume qui se déplace sans faire le moindre bruit et vous aurez tout compris, ou presque, de cette discipline.

Si les ballerines sont généralement peu impressionnantes, arborant un corps frêle, sachez toutefois que leur corps renferme une musculature à faire pâlir les adeptes de body-building. Si la comparaison est peut-être un peu exagérée, la danse permet néanmoins de développer une musculature en profondeur.

Qu’il s’agisse d’exercices de gainage, de battements de jambes ou encore de sauts, tout est fait pour développer la musculature, maintenir son poids de forme et améliorer la posture des ballerines.

La danse classique : une souplesse redoutable

Quand on imagine une ballerine, on l’imagine généralement en train de faire le grand écart ou de réaliser des sauts périlleux dont elle seule a le secret … et la capacité ! Mais ce talent ne saurait exister sans la souplesse que permet d’obtenir cette danse et dont les exercices font partie intégrante de l’entraînement.

Un cours de danse commence, en effet, généralement par des exercices, à la barre ou au sol, visant à développer la souplesse essentielle pour garder une fluidité de mouvements et réaliser les enchaînements.

La danse classique : moyen de socialisation

Au-delà des bienfaits corporels qu’elle peut apporter, la danse, quelle qu’elle soit, permet de développer des liens sociaux avec les membres de la troupe. À mesure des différents entraînements qui regroupent les danseurs dans un but commun, la danse favorise les échanges, l’entraide entre danseurs et la convivialité au son des rythmes classiques : le mélange parfait pour nouer de nouveaux contacts !

La danse classique : pour gagner confiance en soi

Il va s’en dire qu’avec un port de tête digne d’un cygne et un pas des plus légers, vous ne devriez pas tarder à trouver la confiance en vous qu’il vous manquait encore. La danse de ballet sert aussi à développer un bien-être psychologique. Restez droit et soyez fier de pratiquer la danse la plus gracieuse qui soi !

La danse classique : un sport réservé aux femmes ?

Pourquoi faire de la danse classique ?Contrairement aux idées reçues, la danse, même classique, n’est pas exclusivement féminine. Elle tend d’ailleurs à se démocratiser chez la gente masculine qui recherche en elle le moyen de développer une grâce et une souplesse, peu courantes chez les hommes.

Les cours exclusivement destinés aux garçons sont, certes, récents, mais la demande est là. À l’heure où le foot se développe chez les femmes, pourquoi n’en serait-il pas de même pour la danse chez les hommes ?

Il va de soi qu’il faut laisser les a priori de côté avant de se lancer et ne pas craindre le regard d’autrui, les mauvaises langues pouvant sous-entendre que vous avez perdu en virilité. Et pourtant, observez les danseurs classiques, tels que Benjamin Millepied, aussi gracieux que musclés, et vous serez vous aussi convaincus que ce sport est fait pour vous, messieurs !

Les enfants : de vrais petits rats de l’opéra

En plus de développer leur sociabilité, de permettre de pratiquer un sport et de se dépenser, cette danse permet aux enfants d’acquérir une rigueur qu’ils conserveront tout au long de leur vie. Rester droit, se mettre en ligne et suivre les directives de leur professeur en école de danse sont autant de règles qu’ils devront suivre durant leurs cours, qu’il s’agisse de sport ou de scolarité.

Hormis la rigueur, ils pourront également travailler leur développement psychomoteur et leur connaissance de leur corps et de sa maîtrise. Certaines études scientifiques avancent même que la danse favoriserait le développement intellectuel lorsqu’elle est pratiquée dès l’enfance, grâce à l’apprentissage par l’observation et la reproduction de mouvements précis.

S’il est déconseillé de pratiquer un sport avant l’âge de 4 ans, le corps et notamment les os restant trop fragiles pour supporter un effort soutenu, la danse peut être débutée au-delà de cet âge. Des cours d’initiation sont d’ailleurs proposés dès 4 ans, adaptés aux capacités des bambins.

Apprendre l’art du ballet quand on est adultes

Si le classique vous tente mais que vous n’avez jamais pu pratiquer cette danse étant enfant, ou que vous souhaitez renouer avec vos pointes malgré des années d’arrêt, sachez qu’il n’est pas trop tard !

Des cours sont proposés pour adultes, quel que soit le niveau des danseurs, afin d’apprendre les bases de cet art en école de danse, voire de se perfectionner au sein d’un conservatoire. Nulle crainte ainsi d’être jugé par les autres participants qui seront de même niveau que vous, pour progresser d’un commun accord.

La danse, notamment classique, est un sport complet qui allie musculation, musicalité, souplesse et grâce afin que vous puissiez vous dépenser, lâcher prise et prendre du temps pour soi : tout ce qu’une personne peut rechercher dans sa vie quotidienne finalement. Alors, lancez-vous !

Fermer le menu

Pin It on Pinterest

Partagez !

Vous aimez ? Merci de partager ;)