Les danseuses peuvent commencer à utiliser des pointes lorsque leurs chevilles sont assez solides. En général, seul le professeur d’une école de danse devrait décider quand un enfant est prêt à pouvoir utiliser des pointes. Si c’est le cas, voici quelques conseils qui vous aideront à bien les choisir.

Taille et rembourrage

Choisir ses pointesLorsque votre enfant fait de la danse classique, trouver la bonne pointe est très importante, surtout si vous voulez qu’elle atteigne une bonne technique, endure le moins de douleur possible et préserve ses pieds en bonne santé. Pour ce faire, elle doit dans certains cas essayer plusieurs marques avant de trouver la chaussure idéale. N’oubliez cependant pas que comme pour les chaussures plates, les chaussons de pointe doivent être bien ajustés avec les orteils.C’est pour cette raison qu’il est souvent conseillé de choisir des chaussons avec lesquels lorsqu’elle se tiendra en deuxième position, son gros orteil touchera l’extrémité de la chaussure, sans toutefois la pousser. Certaines danseuses privilégient souvent les chaussures plus grandes, afin d’ajouter un rembourrage plus protecteur.Mais cela n’est pas l’approche idéale, car trop de rembourrage l’empêchera de sentir et d’utiliser le sol, limitant ainsi sa technique et réduisant dans certains cas sa confiance. Une chaussure bien ajustée ne devrait pas faire mal et nécessitera donc moins de rembourrage. Assurez-vous toutefois d’ajuster ses chaussures avec le rembourrage que vous prévoyez d’utiliser. Ajustez-les aussi avec les collants qu’elle porte en classe.

L’empeigne

Une empeigne trop étroite a l’inconvénient de presser les orteils de l’enfant, leur donnant une forme malsaine ce qui l’empêche donc de faire le mouvement nécessaire pour bien travailler à l’aide de ses pieds. D’un autre côté, une empeigne trop large ne fournit pas assez de soutien. Le pied glisse autour de la chaussure de danse classique, provoquant le frottement des orteils contre la chaussure, ce qui est souvent la cause d’ampoules douloureuses.

La longueur de l’empeigne dépend de la longueur des orteils et de la hauteur de la voûte plantaire. En général, une empeigne plus longue procure plus de soutien, mais demande également plus de force pour s’élever sur les extrémités. Si l’empeigne est trop courte (s’arrête par exemple en dessous de l’articulation du gros orteil), le pied s’effondre et l’enfant « assoit dans la chaussure », avec tout son poids reposant sur ses articulations.

Cela l’empêchera ainsi de construire des métatarsiens forts et fonctionnels, ainsi que leurs muscles environnants. Cela endommagera aussi ses ongles d’orteils et peut créer des oignons.

La semelle et la plateforme

Choisir ses pointesDans une école de danse, tout le monde sait que la douceur de la pointe dépend de la semelle, qui offre plusieurs degrés de force et d’épaisseur. Plus la voûte plantaire est haute ou forte, et plus le pied est long, plus la chaussure doit être dure. Au début, lorsque l’enfant travaille essentiellement à la barre, il est préférable d’utiliser une pointe plus souple.

Cette dernière facilitera la transition entre les chaussures plates et les chaussons de danse, et l’évitera aussi de trop se relayer sur le support de la chaussure au lieu d’utiliser ses propres muscles. Plus tard, lorsqu’elle sera plus avancée, elle aura peut-être besoin de paires différentes en même temps. Il conviendra de privilégier des paires plus douces pour les sauts et le travail à la barre, des paires plus dures pour les équilibres et les virages, ainsi que des paires moyennes pour couvrir toutes les situations.

En fonction de la largeur et de la forme de son pied, l’empeigne peut se terminer en diverses formes de plateforme. Certains chaussons de danse deviennent plus pointus avec une plateforme plus petite, tandis que d’autres sont plus carrés avec une plateforme plus grande. Si vous trouvez que la plateforme de la pointe est trop petite, vous pouvez entourer son bord, afin de créer une plateforme plus grande.

La plateforme aidera votre enfant à s’équilibrer. N’hésitez pas à en parler avec son professeur. Certaines danseuses coupent le satin de la plateforme, parce qu’il peut être un peu glissant. En outre, il a l’inconvénient de se déchirer très vite. Vous pouvez y coller un morceau de cuir, afin de prolonger la durée de vie du chausson. Votre enfant bénéficiera également d’une meilleure prise en main.

Cela dépend aussi de l’adhésivité du sol sur lequel votre enfant danse. Le plancher en bois est généralement plus glissant qu’un plancher de danse en vinyle.

Rubans et élastiques

Nous nous sommes tous demandés comment coudre le ruban et les élastiques sur les pointes de son enfant. Voici les points essentiels à retenir:

  • Doublez une extrémité de chaque ruban jusqu’à environ 2 cm, que vous allez coudre à l’intérieur de la chaussure.
  • Pliez le talon de cette dernière vers l’empeigne et attachez un ruban de chaque côté du pli, dans une direction légèrement diagonale vers l’avant. Idéalement, il est conseillé de ne coudre qu’au niveau de la couche intérieure, afin que la couche extérieure reste intacte.
  • Évitez de coudre dans le cordon de serrage des pointes.
  • Avant toute couture, faites porter ses pointes à votre enfant.
  • Attachez le cordon, faites un double noeud, coupez les extrémités à 1 cm et fixez-les avec du ruban adhésif à l’intérieur de l’empeigne. Une fois cousus, nouez les rubans autour de ses chevilles et coupez les extrémités. Laissez assez de longueur pour les plier sous le noeud. Vous pouvez aussi brûler rapidement les extrémités à l’aide d’un briquet pour les sceller.

Le but de l’élastique ici est d’empêcher le talon de glisser du pied lorsque la danseuse est en demi-point. Pensez d’abord à coudre un côté à proximité de la couture du talon, puis mesurez-le autour de la cheville de votre enfant afin de la rendre fort, mais pas trop serré, et cousez l’autre côté.

Ampoules et ongles des orteils de pieds

Choisir ses pointesEn plus d’utiliser le rembourrage, vous pouvez scotcher les orteils pour une couche supplémentaire de protection. Mettez également des coussins de gel entre ou sous certains orteils pour créer une répartition plus équilibrée du poids. Si votre enfant a des ampoules, traitez-les avec un antiseptique pour éviter l’infection. Laissez-les aérer durant la nuit et protégez-les avec du ruban adhésif durant la journée.

Vous pouvez percer les ampoules avec une aiguille stérile (faire 4 trous), les égoutter et les stériliser. De cette façon, ils guérissent plus rapidement. Les ongles d’orteils de pieds devraient se terminer en ligne avec les orteils. Trop long ou trop court, ils peuvent devenir très inconfortables et douloureux. Essayez de les limer ou de les couper quelques jours avant que votre enfant ne se rende à son école de danse, au cas où vous les couperiez trop court.

De nombreuses raisons peuvent faire à ce que les ongles d’orteil de votre enfant soient meurtris ou deviennent noirs. On cite par exemple le fait que ses chaussures de danse soient peut-être trop petites, ou encore le fait que ses pieds du milieu ne soient pas assez forts et que trop de poids repose sur ses orteils au lieu d’être porté sur tout son pied. Cela signifie qu’elle doit changer ses chaussures, faire des exercices de renforcement des pieds et ajouter une bande d’étirement pour un défi additionnel.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à demander conseils à l’école de danse de votre enfant pour en savoir plus.

Fermer le menu

Pin It on Pinterest

Partagez !

Vous aimez ? Merci de partager ;)